101 ROYAL ENFIELD Moto

Royal Enfield, une des plus anciennes marques de motos


Eicher Motors fabrique des véhicules utilitaires et de bus et détient la marque Royal Enfield avec pour slogan : Fabriquée comme une arme, rapide comme une balle.

C’est le fils d’un marchand d’aiguilles à coudre, Georges Townsend, qui est à l’origine de Royal Enfield. En effet, au XIXème siècle, l’homme né en 1815, s’installa à Hunt End, un hameau près de Redditch dans le Worcestershire pour ouvrir son entreprise. Les ateliers de Townsend employaient 170 ouvriers et c’était l’entreprise la plus importante des alentours. Ce sont ses fils qui décidèrent de fabriquer des bicyclettes dont la robustesse fit la réputation. Puis, ils vendirent la compagnie qui après être passée en plusieurs mains et avoir frôlé la faillite fabriqua d’abord des fusils, puis des véhicules motorisés.

Les débuts de la Royal Enfield

Ce sont en premier lieu des tricycles et des quadricycles qui furent mis sur le marché. Ils étaient propulsés par des monocylindres. Ils furent suivis par des automobiles. Le premier deux roues avec moteur était une bicyclette Minerva fabriquée en 1901. De 1903 à 1913, la marque avait deux monocylindres dont le moteur se situait à la place du pédalier. A côté de cela, les bicyclettes Royal Enfield connaissaient un succès sans mesure. Le premier monocylindre deux temps de 225 cm3 vit le jour en 1915.

La Royal Enfield Bullet

Pour acheter une Royal Enfield Bullet, Continental GT, Himalayan ou Scrambler, vous pouvez consulter un site Internet spécialisé dans les petites annonces de moto d’occasion, comme par exemple MotoScout24.ch. Parmi toutes les offres, vous trouverez certainement le modèle qui fera votre bonheur. En Suisse romande, il y a aussi plusieurs concessionnaires qui se sont spécialisés dans les motos Royal Enfield et qui seront à même de vous présenter plusieurs options de modèles d’occasion en vente.

Royal Enfield Himalayan

En 2016, Royal Enfield présente plusieurs modèles dont l’Himalayan, un trail 401 qui fera suite à la Continental GT. Il s’agit du premier trail de la marque indienne. L’Himalayan possède un moteur refroidi par air, monocylindre. En outre, les suspensions habituelles sont remplacées par un monoamortisseur. D’allure plutôt rustique, l’Himalayan offre un gros potentiel d’aventure. Haute sur pattes et très mince, l’Himalayan pourrait bien se révéler être un bon petit baroudeur que les fans apprécieront tout particulièrement sur les routes chaotiques de Suisse.

La Continental GT de Royal Enfield

Originaire de 1965, la Continental GT 250 avait vu le jour dans les usines anglaises de la marque et elle était devenue un véritable phénomène dont les performances se répétaient de bouche à oreille chez les aficionados. La Continental GT 535 n’a rien a lui envier pour ce qui est de la sympathie qu’elle attire chez les connaisseurs. Une très belle occasion pour ceux qui aiment les motos anciennes, mais qui sont restées performantes.