Une mécanique bien huilée - Comment entretenir la chaîne de transmission

Il suffit d’un peu d’attention pour augmenter fortement la durée de vie de la chaîne de transmission. Ceux qui savent comment s’y prendre peuvent entretenir leur chaîne de manière correcte et durable en quelques minutes.

Les transmissions finales faciles à entretenir par courroie dentée ou par cardan présentent des avantages, mais elles n’ont pas encore réussi à s’imposer totalement. En raison des pertes par frottement plus faibles, mais aussi de l’encombrement, du prix et du poids réduits, la transmission de la puissance s’effectue encore toujours par l’intermédiaire de chaînes de transmission sur la plupart des motos.

Plus précisément de chaînes avec bague d’étanchéité. Leur particularité est le remplissage de graisse permanent, qui assure la lubrification de l’intérieur des maillons difficilement accessible pendant toute la durée de vie de la chaîne. Pour empêcher la graisse de s’échapper et, inversement, pour empêcher la saleté et l’eau de pénétrer dans les «chambres à graisse», celles-ci sont scellées par des bagues en plastique entre les plaques extérieures et intérieures des maillons de la chaîne. Les bagues d’étanchéité sont disponibles en différentes formes de section selon le fabricant et le modèle de chaîne. Un joint torique avec section en forme de «O» a deux points d’étanchéité. Un joint X en a quatre et un joint W en a même cinq. Les avis sont partagés quant au principe qui offre les meilleures performances.

La chaîne apprécie un entretien périodique

Bien que les chaînes modernes avec bague d’étanchéité soient plus ou moins résistantes aux forces brutales, même dans les conditions les plus défavorables (chaleur, sel, eau, saleté, etc.), elles doivent être entretenues régulièrement. La durée de vie moyenne peut être facilement doublée avec peu d’effort. Une chaîne bien entretenue tient 25 000 à 30 000 km. Mais qu’entend-on par «bien entretenue» ici?

Cela comprend le nettoyage de la chaîne, le contrôle et le réglage de la tension et de l’alignement de la chaîne et enfin la lubrification. Les intervalles d’entretien de la chaîne dépendent du kilométrage parcouru. Plus vous roulez, plus vous devrez vérifier et entretenir votre chaîne.

La plupart des fabricants recommandent de vérifier la tension et l’alignement tous les 1000 km. Le même intervalle s’applique à la lubrification. Mais si vous roulez beaucoup sous la pluie, vous devriez lubrifier la chaîne beaucoup plus tôt, après 500 km environ. Nous recommandons d’effectuer simultanément toutes les étapes d’entretien mentionnées et décrites plus en détail ci-dessous, au moins tous les 1000 km.

Étape 1: Le nettoyage

N’utilisez pas de nettoyeur vapeur! Ceux-ci rincent le remplissage de graisse permanent et de l’eau pénètre à l’intérieur de la chaîne (corrosion). Dans tous les cas, choisissez des produits spéciaux pour le nettoyage des chaînes auprès de revendeurs spécialisés. Ils combinent différents solvants et adjuvants de fluage tout en ménageant les bagues d’étanchéité.

Utilisez un chiffon épais en coton (vieux sweats, nappes, rideaux, etc.) sur lequel vous vaporisez une grande quantité de nettoyant pour chaînes. Appliquez le chiffon imbibé sur la chaîne en le tenant entre le pouce et l’index, puis frottez partout avec des mouvements de va-et-vient.

Étape 2: Lubrifier l’intérieur et l’extérieur

Après le nettoyage, il faut tendre la chaîne et vérifier l’alignement. La graisse lubrifiante ne doit jamais être appliquée immédiatement avant de rouler, car il faut un certain temps pour que les additifs adhésifs qui empêchent la graisse de se détacher produisent leur plein effet.

Les graisses pour chaînes se composent d’huile ou de graisse, d’adjuvants de fluage, d’additifs de protection contre l’usure et, selon l’utilisation prévue (route, tout-terrain, course, etc.), d’additifs fonctionnels. La lubrification consiste avant tout à traiter la zone autour des rouleaux de la chaîne, c’est pourquoi ils doivent être ciblés, idéalement avec une tête de pulvérisation de précision. Important: relevez la moto à l’aide de la béquille centrale ou d’une béquille d’atelier de façon à ce que la roue arrière puisse tourner librement. 

Commencez par le côté intérieur de la chaîne (sèche!) en tournant la roue dans le sens de la marche. Pulvérisez simultanément et généreusement le produit sur la chaîne, dans la zone juste avant l’engrenage avec la couronne. L’étape suivante consiste à lubrifier les rouleaux par l’extérieur – de préférence directement sur la couronne, car cela lubrifiera également ses dents. Enfin, l’excès de graisse sur les plaques extérieures et intérieures est éliminé à l’aide d’un chiffon imbibé de dégraissant.